Restez connectés avec nous
Adil RAMI
©Photo Icon Sport

Anciens

Ex-OM – Adil Rami l’a encore en travers de la gorge concernant son départ

Publicités

L’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille Adil Rami évolue désormais à Troyes après des expériences ratées à Fenerbahçe, Sotchi et Boavista. A 36 ans, l’international français voulait montrer qu’il était loin d’avoir tout donné.

Dimanche soir, Adil Rami a affronté son ancien club l’Olympique de Marseille. S’il s’est incliné 1-0 face à l’OM, le défenseur central a encore offert de belles déclarations en conférence de presse.  Mais il n’a pas manqué de mettre un gros tacle à Jacques -Henri Eyraud comme il le fait régulièrement. S’il n’a pas cité l’ancien président marseillais, tout le monde sait qu’il ne l’apprécie pas.

« On m’a coupé l’herbe sous le pied »

« Ça me fait plaisir (d’avoir réalisé un bon match, ndlr). Ça confirme mon caractère et mon comportement. J’ai 36 ans dans un mois. C’est une longévité super importante dans le football. La saison n’est pas encore finie, mais je ferme quelques bouches. Il y en a qui aiment bien les gossips dans les toilettes, mais après, il y a la réalité. La réalité, c’est que je suis un bosseur, à travers mon sourire. J’ai été heureux ici. Il y a eu une très bonne saison et une deuxième moins bonne, de ma part. Connaissant mon caractère, j’étais parti en pré-saison avec pour ambition de tout déchirer la troisième année, parce que j’aime ce challenge, je suis comme ça et on ne peut pas me changer. Et puis, on m’a coupé l’herbe sous le pied. Ça m’a fait mal. Derrière, ce qui m’a fait le plus mal, c’est qu’on a mis du temps à comprendre où était le problème. On a essayé d’influencer la ville de Marseille, les supporters, contre moi. Derrière, le temps et le karma ont fait les choses »

L’international français a fait un bon match où il avait notamment en charge de museler Dimitri Payet, ce qu’il a très bien fait jusqu’à ce qu’il change de côté.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Anciens