Restez connectés avec nous
Roxana MARACINEANU
©Photo Icon Sport

Actualités

Nice/OM : Roxana Maracineanu réagit suite aux sanctions

Publicités

Si elle avait déjà pris la parole le lendemain des incidents entre Nice et l’OM, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu l’a de nouveau fait suite aux sanctions dévoilées par la commission de discipline de la LFP.

La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu était une nouvelle fois en déplacement à Marseille où elle s’est confié sur les sanctions de la commission de discipline de la LFP après les incidents à l’Allianz Riviera entre Nice et l’OM.

La rencontre sera rejouée dans son intégralité à huis clos et sur terrain neutre. L’OGC Nice a écopé de deux points de pénalité dont un avec sursis et de trois matchs à huis clos. Alvaro Gonzalez a écopé de deux matchs de suspensions fermes, Dimitri Payet d’un match avec sursis et l’adjoint de Sampaoli est suspendu jusqu’en juin 2022.

Publicités

« C’était inacceptable de voir des violences sur un terrain envers des acteurs qui font le spectacle sportif »

« Les violences sont inacceptables dans les stades, qui plus est sur des acteurs du jeu. Aujourd’hui, on voit que cette violence a clairement dépassé des bornes. Ça suffit ! Mais il ne faut pas attribuer ces faits aux supporters en général, on parle là de personnes violentes. On se demande tous : à qui la faute, finalement ? Je suis heureuse qu’il y ait des sanctions proportionnées à ce qu’il s’est passé, que l’on puisse rendre justice aux victimes qui sont les joueurs, car c’était inacceptable de voir des violences sur un terrain envers des acteurs qui font le spectacle sportif. Une sanction n’est jamais réjouissante bien sûr, mais il faut travailler tous ensemble main dans la main pour prévenir ces violences et faire en sorte de mettre en place toute la sécurité nécessaire autour des joueurs d’abord et pour le public qui vient voir un match »  Source : La Provence

Même si ces sanctions ne conviennent pas vraiment à l’Olympique de Marseille, le club a toujours le droit de faire appel s’il le souhaite.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités