Restez connectés avec nous

Club

Les supporters de l’OM ne veulent pas du 12ème au Ballon d’Or ?

Publicités

Mercredi, A Bola affirmait en une de son journal que l’Olympique de Marseille avait ciblé Rui Patricio pour la saison prochaine et était prêt à mettre jusqu’à 20 millions d’euros sur la table pour recruter le portier, tout récent champion d’Europe. S’en est suivie des débats endiablés sur la toile pendant toute la matinée. Perte de mémoire ou simple lucidité ?

Il y a 6 mois seulement, l’Olympique de Marseille négociait durant plusieurs semaines les prêts de Bafétimbi Gomis et Clinton Njie, débattant sur chaque petit centime qu’il devra sortir. Les arrivées ne se faisaient qu’avec des joueurs gratuits ou en prêt. Quant aux départs, il étaient légions et concernaient les seuls joueurs encore un minimum intéressants de ce déjà très faible effectif. Ces moments là, les supporters marseillais ne les oublieront pas de sitôt. Ou du moins, on l’espère.

Ne pas devenir “Parisien”

Car il est difficile de ne pas se poser la question à la vue de ce qu’il se passe actuellement. En 6 mois, l’OM est passé de dirigeants refusant de mettre plus de 2 millions sur un joueur à des dirigeants souhaitant faire venir 2 membres du dernier classement Fifa Ballon d’Or. Au-delà de ce palmarès qui n’a aujourd’hui de légitimité que son nom, toutes les arrivées lors de ce mercato hivernal ont prêter à débat. Alors certes, il n’est pas demandé aux supporters d’accepter toutes les décisions des nouveaux dirigeants sans faire preuve d’esprit critique (on est à Marseille quand même !) – d’ailleurs nous même avions critiquer certains choix. Mais il s’agit de profiter de ce qu’il nous arrive.

Publicités

Profiter de voir nos nouveaux dirigeants rapatrier l’un des meilleurs joueurs du dernier Euro et de BPL lors d’un mercato hivernal, au-delà de son histoire avec l’OM. Profiter de voir nos dirigeants négocier à des prix qui avantagent enfin à l’OM et non pas être encore la vache à lait de tous les autres clubs. Profiter d’un jeune talent comme Morgan Sanson à un prix presque en dessous de sa valeur réel (9 millions d’euros !). Idem pour Payet. Profiter d’un joueur avec le rayonnement international d’un Patrice Evra (même si ses performances sportives et son arrivée déjà blessé prêtent au débat). Ne pas cracher sur un Sertic venu surtout pour faire le nombre à bas prix (surtout à la vue de ses performances sportives récentes). Et enfin, apprécier le fait de s’intéresser à un Rui Patricio, presque idole du Sporting et l’un des meilleurs gardiens du dernier championnat européen. Quant au prix annoncé, les supporters doivent être rassurés et faire confiance aux dirigeants pour payer le prix juste comme ce qui a été fait lors du dernier mercato (West Ham réclamait 50 millions pour Payet, Montpellier 20 millions pour Sanson et Bordeaux 5 millions pour Sertic).

Il ne faut pas (déjà) tomber dans le piège dans lequel trempe les suiveurs du PSG. Rejeter tous les joueurs en cherchant à toujours viser plus haut ce qui est aujourd’hui impossible pour un OM n’ayant pas encore une aura assez importante. Et se réjouir qu’enfin notre club de cœur prenne le chemin qu’on a toujours rêvé de le voir prendre, autant sur le marché des transferts avec des transactions de grandes envergures, que sur le travail en coulisses.

Les supporters de l'OM ne veulent pas du 12ème au Ballon d'Or ?

Un public connaisseur

Pourtant, l’une des définitions des supporters marseillais est bien le fait de connaitre réellement le football. De savoir de quoi ils parlent et d’avoir des analyses dépassant le,simple et caricatural domaine l’Equipe 21 et Canal Football Club. Et elle est peut-être là l’explication : on ne parle pas de chiffres, de transferts ou de salaires. Le niveau de Rui Patricio ne convainc tout simplement pas tous le monde. Nous l’avons dit, le Ballon d’Or n’est aujourd’hui pas vraiment représentatif du vrai niveau de certains joueurs. Il y a des influences au dehors du football même qui jouent et en tirent les ficelles. Se baser sur cela ne suffit donc pas à évaluer le niveau de tel ou tel joueur. Après il reste le fait qu’à 29 ans, s’il était si bon, il aurait déjà quitté le Sporting depuis bien longtemps pour un club pour important (même si le marché des gardiens est particulier). Autre interrogation sur son âge : pour un nouveau projet tel que celui de l’OM, ne vaut-il pas mieux un jeune gardien dans le fruit de l’âge et pouvant s’inscrire dans la durée ? Et nous ne parlons pas là de jeunes de 17-18 ans comme Lafont mais bien de joueurs oscillant autour de 24-25 ans.

De plus, certes, l’effectif olympien aujourd’hui est très faible – Pelé lui ne devrait pas faire long feu dans le club, surtout à la vue de ces dernières performances – et n’importe quel joueur pourrait faire l’affaire en rajoutant une plus-value. Mais cela ne signifie pas devoir accepter n’importe quel joueur. Ce n’est pas parce qu’un gardien est meilleur que Pelé qu’il faut absolument le vouloir. Sinon l’effectif tournerait en rond sans jamais vraiment prendre de la valeur ajoutée. Ne pas vouloir de Rui Patricio ne revient pas forcément à être ingrat et à oublier d’où l’on vient. C’est juste considérer qu’il y a sur le marché d’autres joueurs bien meilleurs, à des tarifs pas forcément supérieurs et qui feraient le plus grand bien. Le prochain volet estival va être très important pour le projet et les erreurs, s’ils seront présent (le 100% est impossible dans le sport), devront être limités le plus possible. Pour cela, il ne faut pas accepter tout ce qui se présente à nous mais mener des réflexions sur chaque joueur et chaque poste. Il ne faut pas réfléchir selon notre effectif actuel (sinon on n’ira pas bien loin) mais selon le projet futur. Le fait d’avoir des joueurs médiocres ne doit pas nous contraindre à dire oui à un joueur que l’on aurait juger de moyen.

Et ça non plus il ne faut pas l’oublier.

C.F.
Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Fil d’actualité

Autres articles présents dans Club