Restez connectés avec nous
Alvaro Gonzalez et Neymar
©Photo Icon Sport

Actualités

OM/PSG – Pas de pénalty sur Neymar, Stéphane Lannoy s’explique

Publicités

Dimanche dernier, l’Olympique de Marseille recevait le PSG (0-2). Durant la rencontre, un litige a eu lieu dans la surface de réparation entre Neymar et Alvaro Gonzalez et si Benoît Bastien n’a pas bronché ainsi que ceux de la VAR, c’est tout simplement parce qu’il n’y avait pas faute à en croire Stéphane Lannoy, directeur technique adjoint de l’arbitrage et responsable de la VAR.

Lors d’un entretien accordé à RMC Sport, le directeur technique adjoint de l’arbitrage et responsable de la VAR Stéphane Lannoy est revenu sur l’action entre Neymar et Alvaro Gonzalez dans la surface de réparation qui aurait pu être sifflé selon certains téléspectateurs. Selon lui, « la bonne décision a été prise ». Stéphane Lannoy explique que « à aucun moment le défenseur marseillais ne touche l’attaquant parisien. Jamais ».

« La situation est très claire une fois qu’on a les images et les ralentis »

« La situation est très claire une fois qu’on a les images et les ralentis. Ce que je remarque, d’abord, c’est que l’arbitre est bien placé. La situation se développe sur le côté gauche de la surface de réparation. L’arbitre est sur son lieu de déplacement – sur sa diagonale, pour les techniciens de l’arbitrage. Il est extrêmement bien placé pour juger la situation. Je suis très honnête avec vous : à vitesse réelle, quand je vois les images, je me dis qu’il y a penalty. Puis on nous propose un certain nombre de ralentis. Déjà, je n’ai plus le même avis avec cela. Lundi, je viens au bureau et je commence à voir comment a été travaillée la situation sous l’aspect assistance vidéo. Les caméras utilisées pour checker cette situation particulière montrent que, finalement, le pied de l’attaquant parisien et celui de l’attaquant marseillais sont côte à côte. Aucune image probante ne montre que le défenseur marseillais a marché sur le pied de l’attaquant parisien » Source : RMC Sport

Malheureusement, dans de nombreuses situations les arbitres de la VAR, même avec les images, arrivent à donner une mauvaise interprétation.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités