Restez connectés avec nous
Jean Pierre Papin
©Photo Icon Sport

Actualités

OM – Papin défend Milik suite aux propos de Sampaoli

Publicités

En conférence de presse d’avant match, Jorge Sampaoli s’est confié sur les difficultés que rencontrent Arkadiusz Milik depuis son retour de blessure. L’ancien marseillais Jean-Pierre Papin s’est confié à ce sujet lors d’un entretien accordé au journal L’Equipe.

Depuis son retour de blessure, Arkadiusz Milik n’a toujours pas retrouvé son niveau de jeu. L’entraîneur marseillais Jorge Sampaoli s’est confié en conférence de presse d’avant match concernant les difficultés de l’international polonais. « Milik en difficulté? C’est un tout. Dans la surface, il manque un petit quelque chose… Nous ne sommes pas toujours dans le bon tempo pour lui donner le ballon ou lui pour le réceptionner. Milik doit travailler pour ne pas se faire surpasser par les défenseurs. Le problème n’est pas dans la finition mais dans son positionnement pour se créer des occasions »

Dans le journal L’Equipe, le Ballon d’Or 1991 et ancien marseillais Jean-Pierre Papin a tenu à commenter les déclarations de Jorge Sampaoli au sujet du polonais. Selon lui, la tactique marseillaise a plus à voir avec ces soucis que la qualité de l’attaquant.

Publicités

« L’OM ne devrait jouer que pour Milik »

« Quand on évolue avec ce type d’attaquant, on ne doit jouer que pour lui, l’OM ne devrait jouer que pour lui. Le bémol, en ce moment, c’est que le jeu se base sur de la possession parfois à l’excès. Le ballon va d’un côté puis il revient dans l’axe, repart de l’autre côté et revient de nouveau. C’est beaucoup plus facile pour les défenses à gérer : elles reculent, resserrent les lignes. Et Milik se retrouve régulièrement dos au but ou face à deux adversaires. Le problème est donc plus global? En début de saison, quand les Marseillais jouaient vraiment à trois derrière, il y avait beaucoup plus de risques offensifs, des combinaisons sur les côtés. Ces derniers temps, il y a de moins en moins de jeu sur les côtés ou alors ça ne va jamais au bout, les centres sont plus rares ou ils n’arrivent pas. C’est la différence entre les attaques rapides et les attaques placées. Et Milik est bien meilleur quand l’équipe se projette vite devant. Ce n’est pas un joueur rapide qui prend l’espace mais il en a besoin d’un minimum, il aime être servi » Source : L’Equipe

Pourtant, le projet marseillais est centré sur l’attaquant polonais, mais il semblerait que la tactique phocéenne ne soit pas faite pour lui comme l’affirme Jean-Pierre Papin.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités