Restez connectés avec nous
Dimitri PAYET
©Photo Icon Sport

Europe

OM/Olympiakos (2-1) – La VAR offre sa première victoire à Marseille

Publicités

Ce mardi soir, l’Olympique de Marseille a battu l’Olympiakos (2-1) en Ligue des Champions. Si les hommes d’André Villas-Boas étaient menés 1-0, ils ont su réagir. Toutefois, il aura fallu l’aider de la VAR pour prendre l’avantage.

Après quatre matchs et autant de défaites, l’Olympique de Marseille se devait de réagir pour espérer une qualification en Ligue Europa. Si le match semblait équilibrer, les marseillais se sont fait surprendre à la 33ème minute par une superbe frappe de Camara. En deuxième période, les marseillais ont égalisé grâce à Florian Thauvin qui a obtenu un pénalty suite à une superbe action. Dimitri Payet s’est chargé de le transformer pour remettre les deux équipes à égalité. Le réunionnais ouvre par la même occasion son compteur but en Ligue des Champions.

La VAR entre en jeu

Si les débats s’équilibraient par la suite, Monsieur Jesus Gil Manzano a sifflé un second pénalty pour les marseillais suite à une frappe de Valentin Rongier déviée de la main par Rafinha. Main qui semblait involontaire, mais pire c’est qu’elle était en dehors de la surface de réparation. Malgré tout, les arbitres en charge de la VAR, Ricardo du Burgos Bengoechea et Inigo Prieto n’ont même pas eu besoin que Monsieur Manzano se déplace pour vérifier de lui-même puisqu’ils semblaient être sur de leur décision. Une grave erreur à mettre sur le compte de l’appréciation des arbitres et non sur la VAR en elle-même.

Publicités

Si l’OM veut obtenir son pass pour la Ligue Europa, il faudra faire un meilleur résultat que l’Olympiakos face au FC Porto. Toutefois, ce ne sera pas chose facile face à Manchester City.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Europe