Restez connectés avec nous

Actualités

OM/Nîmes (2-1) – Bernard Blaquart s’en prend à la VAR

Suite à la défaite du Nîmes Olympique face à l’Olympique de Marseille (1-2), l’entraîneur nîmois Bernard Blaquart est revenu sur la décision de Monsieur Schneider d’annuler un penalty en toute fin de match, ce qui aurait permis à Nîmes d’obtenir le point du match nul dans les arrêts de jeu.

En conférence de presse, Bernard Blaquart, le coach nîmois est revenu sur ce fait de jeu qui aurait pu permettre à Nîmes de revenir au score. Après avoir sifflé un penalty pour les nîmois, Monsieur Schneider a visionné la VAR et a finalement annulé le penalty. L’entraîneur nîmois estime que ce n’est pas la première fois qu’il se sent lésé.

« À la sortie de ce match, on est forcément frustrés. Tant sur le score que dans le contenu de notre prestation. On n’a pas joué. Mon équipe a sans doute été inhibée par le contexte. De plus, on n’avait pas de bonnes jambes, après avoir enchaîné trois matches en huit jours. Cela peut expliquer notre résultat. Il y a aussi, bien sûr, la dernière action qui laisse perplexe. Il y a une petite faute (de Denis Bouanga sur Bouna Sarr, NDLR). Voici deux semaines (à Saint-Étienne), l’arbitre nous avait dit qu’il fallait une faute flagrante pour accorder un penalty. Or, celle qui avait été commise sur Umut Bozok (dans la surface stéphanoise) l’avait été sans qu’elle débouche sur un penalty en notre faveur. Et là, maintenant, on nous dit que celle de Denis l’était et que c’est la raison pour laquelle l’arbitre ne pouvait pas siffler penalty pour une main de Bouna Sarr consécutive à ce contact. Allez comprendre. Personnellement, j’étais favorable au VAR, mais le bilan est quand même contrasté. Mais bon, ça fait partie du jeu… »

La VAR fait parler d’elle de plus en plus, où plutôt le verdict des arbitres fait avec la VAR.

Publicités

A lire aussi :

Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Fil d’actualité

Autres articles présents dans Actualités