Restez connectés avec nous
OM_Bordeaux
©Photo Icon Sport

Actualités

OM – Marseille en a fait un peu trop après Bordeaux

Publicités

Vendredi soir, l’Olympique de Marseille a vaincu les Girondins de Bordeaux (0-1) après 44 ans d’invincibilité des bordelais à domicile contre l’OM. Au micro de RMC Sport, Eric Di Meco estime que l’OM en a peut-être fait un peu trop après cette victoire.

L’ancien marseillais et actuel consultant de RMC Sport Eric Di Meco a connu les grandes heures de gloire du club phocéen. Toutefois, il connait bien cette invincibilité bordelaise puisqu’il n’a pas réussi à inverser la tendance. Autant dire que depuis 1977, l’OM n’avait plus battu Bordeaux à domicile. Pourtant, les hommes de Sampaoli l’ont fait ce week-end grâce à un but de Cengiz Under.

De retour à Marignane, les marseillais ont été accueillis par de nombreux supporters pour fêter cette victoire qui semblait leur tenir à cœur.

Publicités

« Tu ne peux pas les chambrer et faire la même chose »

« Il y a des choses que l’on ne contrôle pas. Les supporters qui attendent quand tu arrives après ce genre de déplacements… Tu te rends compte que c’est important pour eux. Eh bien, bon, tu te laisses prendre. Il n’y a pas de soucis. La semaine dernière on avait eu un supporter de Bordeaux dans le Moscato Show et il attendait ce match. Le seul objectif de la saison c’était ce match-là afin de garder l’invincibilité. Je l’avais chambré gentiment. Mais tu ne peux pas chambrer les Bordelais qui surjouent le truc et derrière, quand tu gagnes, faire comme eux… Je comprends car chaque année, chaque année et chaque année depuis 44 ans et encore plus ces dernières années (on en a beaucoup discuté). Plus cela enfle, plus c’est médiatique et plus il y a d’émissions qui en parlent, donc plus tu en souffres. Les supporters souffrent, les joueurs même en souffrent. Quand Dimitri Payet dit cela, c’est parce que tu en souffres de tout le temps ne pas gagner là-bas. En plus ces dernières années c’était face à une équipe moyenne et malgré tout, tu n’y arrivais jamais. Bon, là tu te dis que c’est génial parce que c’est fini. On nous en parlera plus pendant… peut-être pour toujours, de cette histoire-là. Même si le record restera, a encore estimé Eric Di Meco. Je comprends, tout en me disant qu’il faut faire attention car on en a peut-être fait beaucoup parce que l’on a chambré les Bordelais qui étaient nuls et ne pensaient qu’à ce match depuis plusieurs saisons. Tu ne peux pas les chambrer et faire la même chose quand tu es dans l’autre camp »

Peut-être que certains ne se rendent pas compte de l’importance qu’avait de battre de Bordeaux après 44 ans.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités