Restez connectés avec nous
OM/Manchester City: Villas-Boas explique ses choix et mise tout sur Porto

A la Une

OM/Manchester City: Villas-Boas explique ses choix et mise tout sur Porto

Publicités

Alors que nombreux sont les supporters à s’interroger sur le dispositif tactif mis en place par André Villas-Boas lors de la réception de Manchester City, lors de la seconde journée des phases de poule de Ligue des Champions, le coach phocéen a dévoilé en conférence de presse l’idée derrière ce schéma et cette composition inédite.

« Est-ce que City était trop fort ce soir ?
On a eu un peu de malchance quand même. En première période, on a manqué de sérénité, on a eu du mal à sortir de la pression de City. Rongier n’a pas eu de chance, il a voulu bien sortir avec le ballon et on prend ce but. On a commencé à maîtriser un peu mieux en deuxième période, on a eu plus de confiance, mais le deuxième but nous a tués. Il y avait aussi la fatigue, parce qu’on a beaucoup défendu, et on prend le troisième but. La défaite est lourde. On a été correct mais on a eu de la malchance de prendre ce deuxième but à ce moment-là.

L’objectif était de tenir le 0-0, avec ce 5-3-2 ?
Les équipes jouent à cinq contre City, parce que City maîtrise le jeu et la largeur et à cinq tu maîtrises mieux la largeur. On a choisi ce système pour contrôler la largeur, mais on a perdu ce ballon facile, ils ont eu un pressing agressif. On savait comment sont les matches contre City. C’est une équipe qui maîtrise le ballon, tu as deux ou trois occasions. C’est toujours comme ça.

Vous n’avez donc pas de regrets ?
Quand j’ai tenté quelque chose de différent contre une équipe de ce niveau (le PSG), on a pris 4-0 et vous m’avez massacré. Il ne faut pas abuser, City est City, ils ont dépensé un milliard, ils jouent bien, leur coach est un phénomène qui joue la possession, toujours. Marseille n’a pas d’argent pour faire venir Guardiola ici, malheureusement vous avez AVB avec cette tactique.

“La double journée contre Porto devient déterminante”

Pourquoi avez-vous décidé de ne pas faire jouer Payet ?
C’était lié à la stratégie du match, de rentrer dans le dos de l’adversaire, avec la défense à cinq. On a mis devant Thauvin, qui est dans une bonne période, et Radonjic, pour sa vitesse. On a eu du mal à sortir du contre-pressing en première période, mais c’était ça qu’on voulait, chercher le dos de l’adversaire avec de la vitesse.

Après deux défaites en deux matches, comment voyez-vous la suite de la compétition ?
On est à zéro point, donc la double journée contre Porto devient déterminante. Le mieux, ce serait que City gagne ses deux matches contre Olympiakos. Nos deux matches contre Porto deviennent fondamentaux.

Vous apprenez, dans des matches comme celui-là ?
On s’est qualifié en C1 pour jouer ces matches, c’est la première expérience pour beaucoup de joueurs, on prend de l’expérience pour faire mieux encore, les joueurs et l’entraîneur inclus. »

L’entraîneur semble donc totalement assumer ses choix sur cette rencontre, chose logique . Une chose est sûre, personne ne pourra refaire le match et assurer que le scénario aurait été différent en changeant un quelconque élément. Cependant, il va devenir plus qu’urgent de retourner aux fondamentaux de l’équipe, et qu’elle retrouve sa dynamique de la saison passée, car la qualification en 8e de finale semble s’éloigner à chaque confrontation.

Publicités

Souhaitons donc une mobilisation à tous les niveaux pour la double confrontation face à Porto, et que City continue d’être un rouleau compresseur en écrasant de son côté l’Olympiakos comme le Porto. L’OM a eu le droit à deux faux pas, mais une troisième pourrait sceller définitivement le sort des Olympiens en Ligue des Champions.

Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Fil d’actualité

Autres articles présents dans A la Une