Restez connectés avec nous
Jacques Henri Eyraud
©Photo Icon Sport

Actualités

OM – La violence des supporters a payé d’après ce sociologue

Publicités

Tout le monde se souvient des incidents qui ont eu lieu à la Commanderie avec les supporters marseillais qui ont envahi le centre d’entraînement pour tout saccager. Le sociologue Nicolas Hourcade est revenu sur ces événements dans le journal L’Equipe et il estime qu’en utilisant la violence, les supporters olympiens ont obtenu gain de cause. Lors d’un long entretien accordé au journal L’Equipe est revenu sur la colère des supporters notamment dans les clubs de Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne et Marseille où les supporters se sont rebellés contre la direction de leur club. S’il a fallu trouver d’autres moyens aux supporters pour se faire entendre, seul ceux de l’OM ont utilisé la violence et ils sont les seuls à avoir obtenu gain de cause avec le départ de Jacques-Henri Eyraud du poste de président. Le sociologue Nicolas Hourcade a donné son avis.

« Seuls ceux qui ont utilisé la violence ont obtenu gain de cause »

« Ce n’est pas la crise qui a créé le fossé entre Eyraud et les supporters marseillais, entre King Street et les Bordelais ou entre le directoire et les Stéphanois. Mais ces tensions anciennes ont pris une acuité forte car il y a plus de crainte des deux côtés. Les supporters ont le sentiment que leur club leur a échappé et doivent trouver d’autres formes d’expression sans aller au stade. Ça a donné le meilleur avec la parodie du Kita Circus à Nantes et le pire avec l’intrusion à la Commanderie, que les supporters marseillais ont fini par dénoncer eux-mêmes. L’ambiguïté, c’est que seuls ceux qui ont utilisé la violence ont obtenu gain de cause »  Source : L’Equipe

Une période qu’on n’aimerait plus revoir à l’Olympique de Marseille car cela donne une mauvaise image des supporters, qui ne sont pas tous des casseurs et des personnes violentes.

A lire aussi :

Publicités
Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités