Restez connectés avec nous
OM - La rage de Sampaoli doit être un atout pour l'équipe
©Photo Icon Sport

Actualités

OM – La rage de Sampaoli doit être un atout pour l’équipe

Publicités

Avant d’affronter Lorient ce week-end, l’Olympique de Marseille va devoir se passer une nouvelle fois de Duje Caleta-Car qui a écopé d’un nouveau carton rouge face à Montpellier (3-3). Ce nouveau carton rouge conforte la première place de l’OM au classement des clubs recevant le plus de cartons rouges dans les cinq championnat. Une statistique peu reluisante pour les hommes de Jorge Sampaoli. Surtout qu’avec les joueurs blessés, l’argentin doit déjà remanier sa défense comme il le peut. Attend dire que face à Lorient, Sampaoli va devoir s’adapter une fois de plus. Sans sa charnière centrale (Alvaro et Caleta-Car), on pourrait voir Balerdi ou Sakaï être repositionné. Pour Le Phocéen, l’ancien coach mental de l’OM Sauveur Lombardo a confié qu’il s’agissait plus d’un soucis mental.

« C’est toute une politique interne qui favorise ou défavorise le contexte »

« Le problème n’est pas forcément mental, il est souvent au niveau de l’action. Ces joueurs dont on parle ne sont pas foncièrement nerveux ou fébriles dans leur tête, ils le sont dans ce qu’ils proposent actuellement sur le terrain. Il faut travailler sur la manière dont ils subissent le contexte, car c’est là qu’il y a une faille. Trouver un équilibre entre les tensions et l’apaisement. Si vous êtes soumis à une pression de résultats et que vous êtes les derniers remparts d’une défense, vous êtes bien plus exposés que les autres car la faute est souvent irréversible. Il y a donc un effort collectif à faire pour les aider. C’est aussi au staff et au club dans son ensemble d’utiliser ce contexte non pas de manière destructrice, mais constructive. C’est là qu’un coach mental peut intervenir, pour faire comprendre qu’on ne prépare pas l’OM comme on prépare Lille ou Strasbourg. Le côté volcanique d’un Sampaoli, par exemple, doit être accueilli comme une force et pas comme une pression. Même chose pour les supporters. C’est toute une politique interne qui favorise ou défavorise le contexte »

Il faut dire que le déroulement de la saison n’a pas forcément aidé les joueurs. Entre le contexte interne entre le président et les supporters ainsi que le changement d’entraîneur, il y a des circonstances atténuantes.

A lire aussi :

Publicités
Publicités




Fil d’actualité

Autres articles présents dans Actualités