Restez connectés avec nous
OM - Eric Di Meco soutient Longoria concernant le foot français
©Photo Icon Sport

Actualités

OM – Eric Di Meco soutient Longoria concernant le foot français

Publicités

Lors d’une interview accordée à El Pais, Pablo Longoria s’est confié concernant les entraîneurs français ce qui lui a attiré les foudres de plusieurs d’entres eux. « En France, il n’y a pas de modèle français du jeu. Objectivement, si l’on analyse l’ensemble du globe, c’est l’un des pays qui exporte le moins d’entraineurs. Ils ne vendent pas d’idées collectives ». Le président marseillais a pourtant donné sa vision du football français, ce qui pourrait clairement faire avancer les choses s’il était écouté. Pour l’ancien marseillais et actuel consultant de RMC Sport Eric Di Meco, c’est incompréhensible.

« Longoria n’a rien dit de grave ! »

« Les gens qui critiquent Longoria n’ont pas tout lu ses propos. Ils ont vu les phrases sorties de leur contexte. Moi, ce débat m’intéresse. Toute auto-critique peut servir. Dans la vision de Longoria, il y a du vrai et du faux, il y a des choses intéressantes pour progresser. Je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas donner son avis sur le foot français parce qu’il est étranger et parce qu’il a 30 ans. Il donne sa vision, avec sa culture. On gagnerait à écouter, en France, ce qu’on dit de nous à l’étranger. Les Français donnent des leçons à la terre entière. Mais on ne fait pas les choses… À force, les étrangers passent devant nous. Outre la question des entraîneurs, c’est le sujet de la formation qui m’intéresse. Je trouve que Longoria n’a pas tort. La France a été un grand pays formateur. Beaucoup de pays ont piqué ce qu’on a fait. Sauf que maintenant, les autres sont en avance dans le jeu collectif, dans ce qu’un joueur apprend en termes de jeu dans un centre de formation. Et tout cela explique la crise actuelle. En France, le club cherche à vendre son jeune pour faire une plus-value. Et quand il part à l’étranger, le jeune doit finir sa formation de joueur d’équipe car il a des lacunes. Mais au final, Longoria n’a rien dit de grave ! Il a même dit que la France avait de vrais talents »

Pour Eric Di Meco, l’ensemble du foot français devrait peut-être écouter les déclarations du président marseillais pour faire avancer les choses. Actuellement, dans le système actuel un jeune qui part à l’étranger doit finir sa formation sur place. Autant dire qu’il y a des lacunes quelque part.

A lire aussi :

Publicités
Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités