Restez connectés avec nous
Eric DI MECO
©Photo Icon Sport

Actualités

OL/OM – Eric Di Meco conseille à la LFP de frapper un grand coup

Publicités

De nombreux observateurs commentent l’arrêt de la rencontre entre l’OL et l’OM suite à un jet d’une bouteille au visage de Dimitri Payet. L’ancien marseillais et actuel consultant de RMC Sport Eric Di Meco a donné son avis sur le sujet.

Il y a déjà eu des débordements lors de Nice/OM et cela recommence lors de OL/OM avec atteinte sur Dimitri Payet. Les faits sont très graves et la LFP va rendre son verdict le 8 décembre prochain. Pour l’ancien marseillais et actuel consultant de RMC Sport Eric Di Meco, la LFP doit montrer l’exemple avec des sanctions fortes.

« Si ça se reproduit quand ils reviennent sur le terrain, c’est match perdu»

« On a raté le virage. Je me souviens des débats qu’on a faits au lendemain de Nice-OM. On s’était dit qu’on avait un vrai problème devant nous. La société est devenue hyper violente. Ça se répercute dans les stades. Si on ne tape pas fort à ce moment-là, on va le payer derrière. Ça fera jurisprudence. On va attendre religieusement les décisions de la commission de discipline parce qu’ils ont une responsabilité énorme sur l’avenir du football. Après Nice-OM, j’avais été plutôt d’accord avec les sanctions parce qu’on nous expliquait qu’il n’y avait pas de jurisprudence, qu’il fallait tenir compte du sportif. Ça avait l’air équilibré. Force est de constater que non. Le tournant, ils ne l’ont pas bien pris. Maintenant, il faut de graves sanctions contre les clubs. Ce n’est pas en sanctionnant les mecs qu’on résoudra le problème. Pour la plupart des gamins un peu turbulents, aller en prison c’est un titre de gloire aujourd’hui. Le mec qui a jeté la bouteille, s’il se fait exclure à vie, ça va être un titre de gloire aussi. Tu ne règleras pas le problème comme ça. La seule manière de le régler, c’est déjà d’interdire les déplacements de supporters à l’extérieur et quand il y a des jets de projectiles, tu fais rentrer les deux équipes aux vestiaires. Et si ça se reproduit quand ils reviennent sur le terrain, c’est match perdu. Si on fait ça, je vais te dire, peut-être que ça se reproduira une fois ou deux, mais après ça sera fini. Derrière, tu mets cinq matchs à huis clos. Il n’y a qu’en tapant fort que tu règleras le problème. » Source : RMC Sport

Difficile de savoir ce que décidera la LFP le 8 décembre prochain, mais il faut au moins des sanctions à la hauteur de l’incident. Pour l’instant, Dimitri Payet a confié avoir peur de tirer des corners à l’extérieur.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités