Restez connectés avec nous
Nice_OM
©Photo Icon Sport

Actualités

Nice/OM – Un dossier béton de l’OM, Sampaoli et Payet montent à Paris

Publicités

Ce mercredi soir, la commission de discipline de la LFP rendra son verdict concernant les incidents lors du match entre Nice et l’OM. Chaque équipe apporte forcément des preuves pour éviter d’éventuelles sanctions. Toutefois, le dossier marseillais grossi jour après jour.

Le 22 août dernier, la rencontre entre Nice et l’OM avait basculé après que Dimitri Payet ait reçu de multiples jet de bouteilles d’eau jusqu’à ce que l’une d’elles le touche dans le dos. Sous l’effet de l’énervement, le marseillais a renvoyé deux bouteilles dans le kop niçois qui a fait irruption sur le terrain. S’en est suivi de multiples altercations entre joueurs, supporters et membres de staff.

La commission de discipline de la LFP va analyser aujourd’hui les faits et les sanctions vont tomber. Comme l’a indiqué RMC Sport, l’OM espère une victoire sur tapis verts pour empocher les trois points. Nice aimerait que le score au moment de l’interruption du match soit 1-0 pour les niçois, soit conserver. Pour L’Equipe, le match pourrait être « gelé » et il n’y aurait donc aucun vainqueur et point attribué.

Publicités

« L’OM a aussi fourni une expertise balistique indépendante »

A en croire les informations du journal L’Equipe, la commission de discipline de la LFP devrait entendre plus d’une vingtaine de personnes pour trouver les responsables. De son côté, l’OM a déjà préparé sa défense.

« 74 projectiles ont été répertoriés, dont des bouteilles mais aussi des batteries ou chargeurs de téléphones. Dans le dossier, l’OM a aussi fourni une expertise balistique indépendante soulignant que la bouteille reçue dans le dos par Payet équivalait à un tir de flash-ball à une distance de 40 mètres »

Côté niçois, l’entraîneur Christophe Galtier avait déjà demandé à ce que le coup d’envoi soit retarder notamment à cause de nombreux projectiles dans les deux surfaces de réparation. L’ancien coach du LOSC affirme que la situation était déjà tendu en amont et il nie par la même occasion avoir frappé David Friio.

Il sera bien compliquer de trouver un verdict qui plaira aux deux équipes.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités