Restez connectés avec nous
Nice/OM - L'Ultra niçois qui a frappé Payet donne sa version des faits
©Photo Icon Sport

Actualités

Nice/OM – L’Ultra niçois qui a frappé Payet donne sa version des faits

Publicités

Durant les incidents qui ont eu lieu à l’Allianz Riviera entre Nice et l’OM, Dimitri Payet a été frappé par un ultra niçois descendu sur le terrrain. Ce dernier a donné les raisons de son geste et même s’il regrette cela ne devrait pas arranger les choses.

Le 22 août dernier, suite à de nombreux jets de bouteilles, l’une d’elles fini par heurter Dimitri Payet. Ce dernier, sous l’effet de la colère, renvoie deux bouteilles vers la tribune niçoise et c’est de là que part l’envahissement du terrain. Plusieurs altercations ont eu lieu entre joueurs, supporters et membres de staff. Dimitri Payet a notamment reçu un coup de la part d’un supporter niçois, qui s’est expliqué concernant son geste dans les colonnes de L’Equipe.

« Je savais que j’avais fait une connerie »

« Il (Dimitri Payet) s’est mis à lancer des projectiles dans le public. Avec ces projectiles, j’ai vu qu’il avait touché un spectateur dans la tribune. Je pense que c’est cela qui a déclenché la suite. (…) Tout le monde a vu rouge. Il y a eu un mouvement de foule. Tout le monde s’est bousculé. Certains ont enjambé les palissades et ont voulu aller sur le terrain. (…) J’ai fait partie de ce mouvement. Quand j’ai vu Payet balancer les projectiles, j’ai vu rouge, je me suis directement rendu compte que c’était une bêtise. (…) Une fois sur le terrain, j’ai vu trois joueurs marseillais arriver devant moi, Payet, Gerson et Kamara. J’ai mis mon pied pour les repousser et après, je me suis échappé directement. Je ne voulais pas faire mal. Un joueur de Nice m’a écarté. Je me suis rendu compte que c’était une connerie. J’ai touché Gerson, j’en suis sûr. Il était devant Payet et je l’ai touché avec mon pied. Par contre, je ne voulais pas frapper quiconque. C’est un mauvais réflexe. Je m’en suis rendu compte aussitôt. Je suis reparti en tribune, je ne voulais pas que ça aille plus loin, mais je savais que j’avais fait une connerie. (…) Je me suis d’autant plus aperçu de ma connerie quand j’ai vu le soir sur La chaîne L’Equipe que j’étais en gros plan pour le tirage (du journal), le lendemain. »

Son procès aura lieu le 22 septembre prochain. Evidemment, le fait d’avoir frappé un joueur ne devrait pas lui être favorable malgré les regrets. Il pourrait même servir d’exemple pour empêcher de donner des envies à certains.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités