Restez connectés avec nous
Jean Pierre RIvière
©Photo Icon Sport

Actualités

Nice/OM – Le président niçois l’affirme, il ne fera pas appel des sanctions

Publicités

La commission de discipline de la LFP a rendu son verdict mercredi soir après les incidents qui ont eu lieu lors de Nice/OM le 22 août dernier. L’OGC Nice est sanctionné de deux points dont un avec sursis, le match devra être rejoué dans son intégralité à huis clos et sur terrain neutre. En conférence de presse, Jean Pierre Rivère, président de l’OGC Nice a réagi à ces sanctions et a confirmé qu’il ne ferait pas appel.

« Il n’est pas question de faire appel sur cette décision »

« Ce qu’il s’est passé est inadmissible, intolérable. Quand on est dirigeant et qu’on travaille pendant des années pour bâtir un club, en quelques secondes vous avez tout qui s’effondre. On déplore bien évidemment ces incidents. En ce qui nous concerne, la Commission de Discipline a donné son verdict. Dans notre esprit, il n’est pas question de faire appel sur cette décision. La Commission a fait son travail, en profondeur. Elle a pris ses décisions en dehors de toute la pression médiatique. On comprend la médiatisation, mais elle a des limites. On souhaite tirer un trait sur ce qu’il s’est passé sans l’oublier. Notre premier travail est de nous demander ce qu’on peut faire pour que ça n’arrive plus jamais. (…) Le verdict ? Juste ou pas juste, peu importe. Notre devoir aujourd’hui est d’assumer nos fautes »

Marseille semble avoir été plus sanctionné alors qu’il est la victime dans cette affaire. Alvaro  Gonzalez a écopé de deux matchs de suspensions fermes et Dimitri Payet est suspendu pour un match avec sursis. L’adjoint de Sampaoli est suspendu jusqu’à la fin de la saison. Difficile de comprendre quand on est la victime des jets de bouteilles et d’altercations des supporters qui ont envahi le terrain.

A lire aussi :

Publicités
Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités