Restez connectés avec nous
Hiroki Sakaï

Mercato

Mercato : Jean-Philippe Durand : « Sakaï, ce n’est pas lui que je venais voir »

Publicités

Un peu à bout de souffle ces derniers temps, l’international japonais Hiroki Sakaï encaisse l’enchaînement des matchs avec l’OM et le Japon. Pour celui qui l’a recruté Jean-Philippe Durand, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Avec l’absence de Florian Thauvin sur l’aile droite, Hiroki Sakaï a un peu de mal à retrouver son niveau de jeu. Beaucoup moins percutant sur son côté droit, il encaisse l’enchaînement des matchs avec l’OM et à l’international. Interrogé à ce sujet par La Provence, l’ancien responsable de la cellule de recrutement Jean-Philippe Durand a raconté l’arrivée à Marseille du japonais.

« Je ne suis pas inquiet. Il est foncièrement positif, tourné vers l’avant »

« La première fois que je l’ai vu, je ne le connaissais pas, ce n’est pas lui que je venais voir. Il m’avait tapé dans l’œil par sa générosité, sa capacité à courir ou son gabarit. J’ai recommencé à le suivre en 2016 quand Vincent Labrune nous avait dit qu’on n’aurait pas d’argent pour recruter, et qu’on devait cibler des joueurs libres ou prêtés. Je n’avais aucun doute sur le garçon. J’ai tout de suite vu qu’il était attentif à tous les détails. On a passé la soirée ensemble à parler. Je lui ai vendu Marseille comme une ville où il faut bon vivre et où ça se passe bien si tu es bon sur le terrain. (…) Il a progressé en termes de régularité, dans les passes ou les centres ; défensivement, il fait moins d’erreurs, il gère un peu mieux ses matches. Il a connu des difficultés à son arrivée et a montré du caractère. Je ne suis pas inquiet. Il est foncièrement positif, tourné vers l’avant. »

Avec un peu de repos et le retour de Florian Thauvin, l’international japonais devrait rapidement retrouver son niveau de jeu.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Mercato