Restez connectés avec nous
Valentin Rongier

Mercato

Mercato : Denis Balbir dépité par les négociations entre Kita et Eyraud

Publicités

Les négociations entre Jacques-Henri Eyraud et Waldemar Kita concernant Valentin Rongier ont duré jusqu’au lendemain de la fin du mercato d’été. Pour Denis Balbir, on ne risque pas de l’oublier.

Le FC Nantes et l’Olympique de Marseille se sont livrés à une bataille pour le recrutement de Valentin Rongier. Waldemar Kita n’a clairement pas faciliter les choses du président marseillais. Le club olympien a été dans l’obligation d’utiliser son joker au lendemain de la clôture du marché des transferts. Suite à ces négociations, Jacques-Henri Eyraud a été très critiqué mais pour Denis Balbir, le président nantais mérite autant de critique dans cette affaire.

« Sur ce dossier, on oublie trop souvent que dans une négociation, il faut être trois. Je veux bien qu’on tire à boulets rouges sur le président Eyraud mais son homologue de Nantes Waldemar Kita ne lui a pas non plus facilité la tâche. C’était une négociation entre un club particulier, Marseille, et un président très particulier lui aussi, Kita. Cela ne pouvait pas se passer normalement (…) Quel exemple pour la jeunesse de voir ces gens-là s’écharper autour d’une table sur quelques bonus d’un transfert à plusieurs millions d’euros alors que tout le monde avait des intérêts communs à ce que ça se passe bien. Rongier voulait aller à l’OM, Eyraud souhaitait l’acheter et Kita était prêt à vendre. J’ai l’impression que le président du FC Nantes a fait exprès de retarder la vente pour que son homologue passe pour un « bouffon ». Cela frise le ridicule de bout en bout »

Toutefois, l’OM a eu ce qu’il désiré en faisant venir l’ex-capitaine nantais.

Publicités

A lire aussi :

Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fil d’actualité

Autres articles présents dans Mercato