Restez connectés avec nous
Médias - Bixente Lizarazu aime la liberté de son travail
©Photo Icon Sport

Actualités

Médias – Bixente Lizarazu aime la liberté de son travail

Publicités

Pour les fans de football, Bixente Lizarazu est un joueur/commentateur de la scène footballistique française. S’il a parcouru les plus beaux stades d’Europe, il continue en tant que commentateur.

Bixente Lizarazu a réalisé une superbe carrière jusqu’aux titres de champion du Monde 98 et champion d’Europe avec l’Equipe de France. En club, ses performances les plus marquantes sont avec le Bayern Munich où il a joué huit années et remporté notamment une Ligue des Champions. Reconverti en tant que consultant spécialiste de l’Equipe de France, il commente notamment aux côtés de Grégoire Margotton. Le basque aime la liberté que lui procure sa vie actuelle comme il l’a évoqué dans L’Equipe.

« Le jour où je ne me sens plus libre, je me casse du jour au lendemain »

« Je n’ai aucune envie de changer, j’aime ce job, il me permet de rester dans le foot, d’avoir la vie dont j’ai envie et de travailler avec des gens qui me font confiance. Partir pendant un mois et demi pour commenter un Euro ou une Coupe du monde, c’est le kiff absolu. Il y a le côté professionnel et le côté découverte, la Russie, le Brésil, l’Afrique du Sud… Et puis, tous les jours, tu es dans l’actu, c’est bouillant ; toi aussi tu fais ta Coupe du monde en fait. J’étais libre comme joueur et je suis libre comme l’air, à RTL, à L’Équipe et sur TF1. Le jour où je ne me sens plus libre, je me casse du jour au lendemain. C’est vrai, j’aime avoir le contrôle, les mots ont une valeur et je veux être le plus juste possible. Dans ma chronique, je peux me bagarrer avec le journaliste pour un mot ou un titre. Je ne balance pas des phrases comme ça. J’étais un joueur exigeant, j’aimais comprendre les choses, j’aimais demander aux coache à quoi servaient ses séances. Je suis libre et je suis critique. Ce que je n’aime pas, c’est l’excès. Vous savez, la technique pour faire du buzz, je la connais. C’est juste que je n’ai pas envie de ça. Tout part du respect, quand je jouais et quand je commente : le respect pour les adversaires, pour les joueurs et l’entraîneur »

Les fans de football seront heureux d’apprendre qu’ils pourront retrouver Bixente Lizarazu dès l’année prochaine pour l’Euro.

Publicités

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités