Restez connectés avec nous

Actualités

Hervé Chalchitis : « L’émotion était plus grande car ça touchait le cœur de la ville »

Publicités

Suite au drame de la rue d’Aubagne, les supporters ont tout fait pour soutenir les victimes. « Ils jouent le jeu » lorsqu’il y a des drames.

Après l’effondrement des immeubles rue d’Aubagne, les supporters marseillais ont voulu montrer tout leur soutien dans les tribunes du stade Vélodrome.

Les supporters laissent place à l’émotion

Le responsable de la sécurité de l’Olympique de Marseille, Hervé Chalchitis évoque les banderôles et tifos des différents groupes de supporters «Marseillais unis» (Dodgers), «Noailles meurt, Marseille en deuil» (MTP) etc…

Publicités

Hervé Chalchitis a déclaré dans les colonnes de L’Equipe :

« J’avais déjà vu cette solidarité au Vélodrome, notamment lors de l’effondrement du pont Morandi de Gênes (le 14 août, qui avait provoqué la mort de 43 personnes). Les supporters marseillais sont ce qu’ils sont, mais quand il y a des drames, ils jouent le jeu. Mais, cette fois, l’émotion était plus grande car ça touchait le coeur de la ville. C’est pour ça que je n’ai pas empêché les supporters ultras suspendus (les CU84) de venir quand même mettre leur bâche, car ça leur tenait très à coeur. Pendant la minute de silence, j’avais peur qu’un énergumène se mette à crier, mais non, ils l’ont tous respectée. »

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités