Restez connectés avec nous

Club

Gros plan sur les 3 derniers présidents de l’Olympique de Marseille

Publicités

Vincent Labrune (président de Juin 2011 à juillet 2016)

Surement le président de l’OM le plus détesté de l’histoire, il ne faut cependant pas omettre que Labrune n’était pas mauvais dans le recrutement. Le projet « Dortmund » avec l’achat de 4 joueurs prometteurs afin de les faire éclore puis de faire une plus-value importante par la suite était une bonne idée. Imbula, de par son comportement, Benjamin Mendy par son hygiène de vie inadéquate avec le foot de haut niveau, ainsi que Mario Lemina par irrégularité dans ses performances sur le terrain et Florian Thauvin qui n’était pas encore assez mature lors de son premier passage au sein du club phocéen. L’OM a financièrement fait des bonnes affaires avec Benjamin Mendy qui avait été acheté 3M€ puis vendu 15M€ à Monaco, de même pour Thauvin, Lemina et Imbula vendus rétrospectivement pour 17m€ à Newcastle+ un prêt de Rémy Cabella avec option, 20M€ à la Juventus et 25 M€ à Porto. Il n’a cependant pas tranché, entre José Anigo et Didier Deschamps ce qui gâcha la deuxième partie de saison 2011-2012, avec un vestiaire scindé en 2 entre les pros Deschamps et les pros Anigo. Il a également traité les supporteurs de l’OM« d’abrutis » après la victoire de l’OM lors du premier match de Michel. (Victoire 6-0 à domicile contre Troyes pour le compte du championnat de France de Ligue 1).

Giovanni Ciccolunghi (président de juin 2016 à octobre 2016)

Publicités

Président pour assurer l’intérim jusqu’à la cession du club, il est quasiment impossible de tirer un bilan sur son parcours en tant que président de l’OM, vu le peu de temps passé au club. On peut toutefois juste noter que c’était un novice dans le football qui ne semblait pas avoir beaucoup de connaissances dans ce milieu, il était entrain de découvrir sa nouvelle profession.

Jacques-Henri Eyraud (président d’octobre 2016 mandat en cours)

Arrivé lui aussi en tant que novice dans le monde du football, nommé par Franck McCourt lors du rachat du club phocéen par ce dernier. Plutôt bon dans la communication, même s’il a fait quelques erreurs avec l’épisode de la tisane notamment, il a donné tous les pouvoirs à Rudi Garcia en qui il a une confiance inébranlable, de ce fait les choix de Zubizarreta pour le mercato sont quasiment toujours recalés par le coach de l’OM. (Ce qui est dommageable au vu du réseau important que possède Andoni Zubizarreta). Malgré la crise qu’a traversée l’OM avec une élimination dans toutes les coupes, dont celle honteuse face à Andrézieux en coupe de France, il a conservé Rudi Garcia qui était fortement critiqué par les observateurs et les fans de l’OM. Décision qui lui donnera raison ou non en fonction d’une qualification en ligue des champions à l’issue de la saison. Objectif prioritaire cette saison fixée par les dirigeants olympiens.

A lire aussi :

Publicités




Fil d’actualité

More in Club