Restez connectés avec nous

Actualités

Eyraud trouve exceptionnellement vicieux les accusations de L’Equipe

Lors du match de l’Olympique de Marseille face au LOSC(1-2) le club avait été sanctionné pour le jet d’un pétard sur la pelouse du Stade Vélodrome au pied de l’arbitre de touche et des joueurs. Ce lancé serait celui d’un salarié du club. Cette accusation met hors de lui Jacques-Henri Eyraud.

Suite à une déclaration du directeur de la sécurité de l’Olympique de Marseille dans le quotidien L’Equipe, l’affaire du pétard lors de la réception du LOSC (1-2) refait surface.

Thierry Aldebert, directeur de la sécurité à l’OM a déclaré dans le journal L’Equipe :

Publicités

« Nous n’avons pas lâché cette affaire. Nous disposons d’un témoin oculaire et de photos, les éléments ont été donnés à la police. »

D’après le quotidien qui possède plusieurs sources, le pétard viendrait de la tribune Granay, ce qui peut paraitre étonnant puisque cette tribune accueille les salariés du club qui sont abonnés à l’année. Pour le président marseillais cette accusation est grave.

« Sous-entendre qu’il aurait été lancé d’une zone en Ganay remplie de salariés de l’OM serait exceptionnellement vicieux. Ce serait même une accusation particulièrement grave »

Les réponses seront données à la fin de l’enquête.

A lire aussi :

 

Publicités



Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Fil d’actualité

Autres articles présents dans Actualités