Restez connectés avec nous
Ex-OM - Adil Rami : « Sampaoli m’a fait prendre confiance en moi »
©Photo Icon Sport

Anciens

Ex-OM – Adil Rami : « Sampaoli m’a fait prendre confiance en moi »

Publicités

L’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille Adil Rami s’est confié sur le futur entraîneur marseillais Jorge Sampaoli lors d’un entretien accordé à RMC Sport.

Adil Rami a connu Jorge Sampaoli lors de la saison 2016-2017 avec le FC Séville et selon l’ex-défenseur de l’Olympique de Marseille, il pourra apporter aux joueurs. Il le qualifie lui-même de bosseur et il sait donner confiance à ses joueurs.

« Je le connais, le mec c’est un gros bosseur (…) Sampaoli, il a le sang chaud, du caractère, il connaît les grandes ambiances comme à Marseille, en Argentine ou ailleurs. C’est plus sur le style de jeu que ça me paraît un peu bizarre, d’autant qu’on ne sait pas trop ce qu’il va se passer avec le club, s’il va être vendu ou pas… Quoi qu’il arrive il va y avoir des changements à faire dans l’effectif pour un mec comme lui »

L’international français affirme qu’il a énormément progresser sous les ordres de Jorge Sampaoli.

Publicités

« Il m’a fait grandir, il m’a fait prendre confiance en moi. Après cette saison je suis parti à l’Olympique de Marseille. Des matchs où l’on jouait contre les meilleurs joueurs du monde, le mec n’hésitait pas à nous mettre en un contre un sur Messi, Neymar ou Suarez… Il m’a forcé à prendre confiance en moi, il me disait des trucs du genre “Suarez ne te prendra jamais te vitesse, tu es plus fort que lui, il est vicieux mais tu es plus intelligent…” Pareil contre le Real, quand on les avait battus à domicile : ils avaient aligné Ronaldo et Benzema devant, et Sampaoli nous avait dit “les deux centraux, vous en prenez un chacun”».

Toutefois pour Adil Rami, les joueurs vont vite devoir changer de comportement sur le terrain notamment pour les replis défensifs. L’argentin est quelqu’un de passionné.

« Il est très attachant d’un point de vue humain »

« Souvent, même à l’entraînement, il gueule. Enfin ce n’est pas le bon mot, mais il pousse, il encourage tout le temps à avoir cette grinta, ce côté où il ne faut jamais baisser les bras. Et après chaque perte de balle, il veut que personne ne tourne le dos au jeu. Il n’y a pas de replacement : pendant les 5 à 8 secondes suivantes, il veut des pitbulls. A un moment donné, il va falloir que les joueurs s’adaptent. La force d’un joueur professionnel, c’est de s’adapter aux différents entraîneurs, de comprendre que le plus important c’est l’écusson et que le joueur n’est pas grand-chose s’il ne respecte pas les consignes du coach. C’est aussi à la direction de faire respecter ce genre de choses. Dans la vie de tous les jours, Sampaoli est tellement passionné, qu’il a une idée en tête et ne la changera pas : c’est “on va presser, on va les harceler, je veux qu’on leur fasse mal”. Il est tout le temps à 100%, mais les joueurs l’apprécient parce qu’en dehors il est beaucoup plus reposé, il est très attachant d’un point de vue humain. Il vit sa passion. Ça, ça va plaire aux Marseillais. Et il s’en fout de ce qu’on peut dire à droite ou à gauche. Ce qui compte, c’est son match, et la manière dont l’équipe joue. Encore une fois, ce qui me fait bizarre c’est le contraste entre un mec autant passionné et cette direction… »

L’entraîneur argentin devrait débarquer en fin de semaine à Marseille mais il devra être confiné pour sept jours comme l’oblige la loi.

A lire aussi :

Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Fil d’actualité

Autres articles présents dans Anciens