Restez connectés avec nous

Actualités

Eric Di Méco : “Moi, j’ai eu honte. Encore une fois, on va faire rire la France”

Publicités

L’Olympique de Marseille gère son mercato aussi bien que Domenech a géré l’Equipe de France. Heureusement qu’un subtilité du règlement a permis aux dirigeants olympiens de faire venir Valentin Rongier.

Le départ de Luiz Gutavo était prévu depuis bien longtemps déjà mais il a fallu attendre la dernière minute du mercato pour reprendre les négociations avec Nantes concernant Valentin Rongier. Bien entendu c’est l’OM qui a du faire des concessions financières. Pour l’ancien joueur marseillais Eric Di Meco s’en est trop, son club de cœur est ridicule à chaque mercato.

« Cet épisode-là vient après celui de Balotelli il y a un an quand il ne vient pas. Rappelez-vous, il se déplace à la Commanderie, on commence à négocier et ça ne se fait pas. Derrière, le président de Nice Rivère s’était fait les dirigeants de l’OM. Tu passais pour des moyens déjà. En plus, tu as ton recrutement qui te plombe déjà à grands coups de salaires. Ce qui m’étonne, c’est qu’après une saison où tu es attendu, où tu as des critiques, tu arrives seulement la dernière après-midi. Là, les supporters en auront surtout après les dirigeants. Tu sais que Gustavo va partir depuis un an. Lundi soir à minuit, moi, j’ai eu honte. Encore une fois, on va faire rire la France. Comment on fait, pourquoi toujours nous ? Cela pourrait arriver de temps à temps à Rennes, à Montpellier mais non »

Le consultant de RMC Sport, il y a un soucis quelque part pour travailler comme cela.

Publicités

A lire aussi :

Publicités





Vidéos football qui pourraient vous intéresser


Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fil d’actualité

Autres articles présents dans Actualités