Restez connectés avec nous

Actualités

Edito : STOP au Garcia-bashing !

Publicités

Depuis la défaite face au Paris Saint-Germain, Rudi Garcia est sacrément secoué par les supporters de l’Olympique de Marseille, notamment sur les réseaux sociaux.

Trop, c’est trop. Stop ! Depuis la défaite face au Paris Saint-Germain, l’entraîneur de l’OM est remis en cause. Ses choix tactiques, ses choix de joueurs, même son choix de ne pas faire de mise en vert… Tout est bon pour taper sur l’entraîneur de l’Olympique de Marseille après la déroute de son équipe face au PSG. Mais ne serais-ce pas trop facile, trop simpliste ? Ne serais-ce pas surtout le meilleur moyen de tirer le club vers le bas, le tirer dans une crise dont l’OM n’a pas besoin, au moment où il retrouve l’ambition. Une ambition que cette défaite ne doit pas remettre en cause. Non messieurs !

Oui, Rudi Garcia s’est peut-être trompé. Peut-être aurait-il dû aligner une défense à cinq pour faire le même match qu’à l’aller. Qu’est-ce-que les supporters de l’OM auraient dit ? Qu’est-ce-que les médias auraient dit ? C’était impensable. Et tout le monde semblait d’accord pour le dire avant le match.

Publicités

Rudi Garcia s’est trompé sur sa défense ? D’accord. Mais Grégory Sertic n’était pas apte à débuter. Evidemment, le coach de l’OM l’aurait titularisé au sein de sa défense centrale s’il était opérationnel. Il a milité contre vents et marrées pour son arrivée au mercato, et l’a vu (comme nous tous) réaliser un vrai bon match contre Rennes. Oui, ce n’était que Rennes. Mais ce n’était aussi que Nantes qui avait mit Rolando et Fanni au supplice une semaine auparavant.

dsc 8131

Rudi Garcia n’arrive pas à sublimer ses équipes dans les grands matchs ? D’accord. Oui, il n’a pas réussi à battre Monaco au Stade Vélodrome. Oui, il n’a jamais réussi, en deux saisons, à terminer devant la Juventus Turin, ne plaçant la Roma « QUE » deuxième deux saisons de suite. Soyons réaliste, regardons d’où nous venons… Il y a six mois, l’OM se débattait pour se maintenir avec Franck Passi à sa tête. Aujourd’hui, il possède un entraîneur français reconnu en Europe, un des quatre ou cinq entraîneurs français reconnus en Europe (avec Deschamps, Wenger et Zidane).

Certains demandent déjà sa tête. Certains disent qu’il faudra se séparer de lui à un moment pour viser plus haut. Mais si ont laissait plutôt travailler un homme qui a réussi d’incroyables choses au LOSC et à Rome avant de lancer le projet de l’OM, sur le champs de ruines laissé par Vincent Labrune ? STOP au Garcia-bashing. Le projet OM Champion débute à peine. Inutile et même néfaste de tout remettre en cause, même après une défaite toujours douloureuse, deux jours après.

Corentin Facy
Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités