Restez connectés avec nous

Actualités

Diarra : nouvel élan ou énième moquerie ?

Publicités

A la surprise générale, Rudi Garcia a décidé de convoquer Lassana Diarra pour le match OM-Guigamp (24ème journée de Ligue 1). L’international français fera donc son retour dans un groupe qui commence à tourner sans lui.

Si on avait dit il y a 6 mois de cela aux supporters marseillais qu’ils seraient presque déçus de voir Lassana Diarra dans le groupe avant un match crucial contre un concurrent direct aux places européennes, ils nous auraient sûrement traités de fous. Cette situation, ubuesque il y a de cela quelques mois, est aujourd’hui belle et bien réelle. Dans un groupe très jeune à la recherche de leader de vestiaire d’expérience, l’ancien Madrilène à tout simplement décider de délaisser son poste !

Diarra : nouvel élan ou énième moquerie ?

Publicités

Entre blessures qualifiées de diplomatiques par les supporters, sorties médiatiques réclamant son départ du club – alors que, chose folle, aucun club n’avait réellement  et directement montré son intérêt pour le joueur – et performances sportives de plus en plus faibles, celui qui était titulaire indiscutable et indiscuté des ères Michel et Passi se retrouve quatrième voir cinquième roue du carrosse pour Garcia. Car les jeunes ont réellement (définitivement ?) pris le pouvoir : que ce soit Lopez, Sanson ou Zambo, ils donnent entière satisfaction à l’ancien coach de l’AS Roma. Quant à Vainqueur, il est tranchant et discipliné dans son rôle de récupérateur qu’il rempli parfaitement, tout en assurant un certain équilibre mental à ceux qui l’entoure.

Et là arrive un premier problème : quel rôle offrir à ce joueur qui n’a eu de respect ni pour ses coéquipiers, ni pour les supporters, ni pour l’institution OM ? Et quel image cela renverrait à ces autres joueurs qui se battent dans le respect des valeurs olympiennes. Diarra s’est vu trop beau trop tôt. Rapidement sélectionné en équipe de France grâce à son niveau, il a oublié que ce retour au premier plan avait été possible grâce à l’aura qu’à un club comme l’OM. Il n’a qu’à demander à Steven N’Zonzi qui enchaîne les performances stratosphériques depuis 2 saisons maintenant et qui est toujours derrière Yohan Cabaye et Blaise Matuidi dans la hiérarchie de Didier Deschamps… Sans l’OM et ce que représente ce club, Diarra ne serait pas redevenu bleu aussi vite. Et vu son enchaînement de blessures (tant est qu’elles soient réelles), pas sûr qu’il le soit redevenu tout court.

Diarra : nouvel élan ou énième moquerie ?

C’est ce domaine particulier qui laisse un goût amer aux supporters. Si l’on est sérieux et de bonne foie, bien évidement qu’un Lassana Diarra au top de sa forme physique et surtout mental ferait un grand bien à ce nouvel Olympique de Marsseille. Il est clairement, à ce niveau de performance là, le meilleur milieu français au monde (les débats avec Kanté sont lancés) et l’un des meilleurs de Ligue 1. Aller négocier cet été en présentant une équipe déjà composée de Dimitri Payet, Patrice Evra et Lassana Diarra permettrait au projet de Jacques-Henry Eyraud de plaire plus facilement et plus rapidement.

Libéré de ses soucis juridiques, rejoint par deux amis et joueurs reconnus, Diarra va peut-être retrouvé son niveau de jeu qui avait tant fait rêver les supporters olympiens. Mais avant cela, il lui faudra faire amende honorable, publiquement, dans la et les presses, les mêmes qu’il est allé voir pour s’auto-déclarer libre de tout contrat. Avant ces regrets, sincères ou non, là n’est pas vraiment la question, difficile de voir les supporters accepter le retour du milieu de terrain. Aussi bon soit-il, les marseillais n’accepteront sûrement pas de laisser un joueur marcher impunément sur leur histoire et leur écusson, à la manière d’un Zlatan Ibrahimovic au PSG. Comme le dit si bien Marcelo Bielsa, nul n’est au dessus de l’institution.

@coeurmarseille
Publicités




Fil d’actualité

More in Actualités